Zoom sur l’écriture web

Date

Temps de lecture : 4 min

 

Rédiger pour le web, est-ce la même chose que rédiger tout court ? C’est en tout cas le quotidien de tous les professionnels. Il suffit de voir le comportement des internautes pour se rendre compte de l’importance d’écrits efficaces. En 2020, 71 000 requêtes sont effectuées, en moyenne, chaque seconde. Surtout, les trois quarts des internautes se contentent de la première page des résultats de recherche. C’est donc une véritable course qui s’engage lorsqu’on crée un site internet : il faut avoir le meilleur référencement possible pour son entreprise, d’où l’intervention parfois d’experts en SEO pour introduire des mots clés fréquemment recherchés. Mais l’écriture web ne sert-elle qu’à générer des clics ou rendre ses lecteurs accros ? Faut-il faire appel à des professionnels pour la rédaction de ses contenus web uniquement dans ce but de « remonter » sur google ?

 

Les spécificités du web

 

Le web se caractérise tout d’abord par la nature de ses contenus : ils doivent être courts et incisifs. La majorité des contenus internet sont lus sur les téléphones plutôt que sur les ordinateurs. Les recherches sont rapides, faites dans les transports en communs pendant les temps de pause. L’écriture web doit donc être ciblée, efficace et claire. Les lecteurs, sur leur petit écran, n’ont en face d’eux qu’une vingtaine de mots à la fois. L’attention à la forme est donc aussi cruciale. Pour que les lecteurs accrochent, il faut une ponctuation, même insistante (virgules, phrases en gras etc.) de manière à ce que l’information puisse être transmise clairement. Il ne faut pas hésiter non plus multiplier les paragraphes car la lecture d’un écran est plus fatigante et les yeux peuvent rapidement saturer.
Les contenus web évoluent aussi plus souvent. Le vocabulaire de nombreux domaines change au long des mois et demande une adaptation constante des codes linguistiques. Pour que l’écriture reste précise, il lui faut coller à ces évolutions. L’écriture web est donc à tous les points de vue très différente de l’écriture classique.

 

Cibler son lectorat

 

Le lecteur de textes sur internet aussi, ne ressemble pas au lecteur de la littérature traditionnelle. Italo Calvino écrit en s’adressant à son lecteur dans Si une nuit d’hiver un voyageur : « Prends la position la plus confortable qui soit : assis, allongé, lové, couché. Couché sur le dos, sur un côté, sur le ventre. Dans un fauteuil, sur le divan, dans le fauteuil à bascule, sur la chaise longue, sur un pouf. » Aujourd’hui, plus le temps de conseiller à son lecteur comment se tenir au moment où il lira le texte.
Tout est remplacé par la question : « Que veux-tu lecteur ? ». Je vais te l’apporter au plus vite ». L’entreprise doit donc d’abord connaître sa cible. Le web montre de manière plus précise peut-être que le plus important est de savoir à qui on s’adresse ce qu’on appelle en marketing, les persona.
Un bon moyen pour cela est de se mettre dans la peau du destinataire de l’offre, du produit ou du service. Essayez de vous demander vous-même quelles sont les problématiques qu’il pourrait avoir en tête en arrivant sur votre page. Cela permet de cibler les idées importantes. Connaître ses intentions permet de lui faciliter sa lecture, ses recherches et donc de mieux lui répondre.

 

Établir un ethos virtuel

 

Pourtant, s’il est une chose qu’il ne faut pas oublier, c’est que quel que soit leur support, l’utilité des textes sur un site commercial, réside d’abord dans leur capacité à définir une entreprise : ses buts, ses produits, ses intérêts, sa démarche. On n’embauche donc pas une plume ou un rédacteur web seulement dans le but de gagner en référencement SEO. L’exigence et le choix des termes employés servent d’abord à offrir à l’entreprise une vitrine virtuelle et numérique unique. En rédigeant les contenus de votre site et en choisissant les illustrations, posez-vous ces questions : quelle image est-ce que je veux renvoyer ? Mon entreprise est-elle résolument cool ou davantage tournée vers le luxe. Comment donner envie d’acheter mes produits etc. C’est peut-être celle-là qu’il faut avoir à l’esprit et la cultiver en écrivant.

 

Faire appel à une agence ou à une plume pour la conception et la rédaction de son site internet, c’est donc avant tout lui permettre de dégager un certain ethos, c’est-à-dire l’ensemble de ce qui la façonne : son caractère, ses habitudes, ses manières d’être dans son domaine. Définir son ethos par l’écriture web n’est pas contradictoire : lethos est quelque chose de dynamique, ce n’est pas une représentation statique et délimitée. Il agit de manière diffuse à travers tous les textes d’un site internet.

 

Par conséquent, il ne faut pas voir dans l’écriture web une difficulté et dans le référencement un ennemi ; ils forment une exigence de plus, qui permet l’élaboration d’une réelle identité. Pour être identifié, c’est cette dernière qui, en dernier lieu, permet aux clients d’être satisfaits et de revenir.