TROIS LIVRES POUR : rêver d’un autre monde

Date

Pour mieux écrire, il faut lire. C’est indispensable, nécessaire, salutaire etc. C’est pour cela que Graffigny propose régulièrement des conseils de lecture.


* La présente sélection s’adresse en particulier aux rêveurs, aux hommes de bonne volonté déçus de leur quotidien. A ceux qui cherchent dans un livre la porte d’entrée d’un autre monde, plus simple, où gentils et méchants sont bien identifiés. Mais aussi, un monde qui autorise le pardon et parle de rédemption.

  • Le Seigneur des Anneaux, JRR Tolkien

En suivant la communauté de l’Anneau, puis le destin de Frodo qui doit détruire l’anneau ayant le pouvoir de ravager la Terre du Milieu, embarquez dans une aventure où se mêlent l’amitié, la quête d’absolu et la fidélité à un idéal. À lire, si votre quotidien vous semble terne, et que vous vous pensez trop petit pour faire changer les choses.

Le Seigneur des Anneaux
* Poche 2000, Nouvelle trad. Daniel LAUZON, 1600 pages – 17,90 euros

  • Les Mille et une nuits

Non, ces contes ne sont pas à dormir debout, ni réservés aux enfants sages… bien au contraire ! Il y est question de passion, de chair, de poésie des commencements et d’odeurs mortelles. Embarquez avec volupté pour l’antique Perse et le Maghreb, et découvrez les légendes qui ont inspiré tant d’œuvres, des plus complexes aux plus populaires. Disney ayant si mal traité ces nobles récits, préférez les lire une bonne fois pour toutes, dans la traduction de Joseph Charles Mardrus, publiée en deux volumes.

Le conte des Mille et une nuit

* Robert Laffont, Bouquins, trad. Joseph Charles Mardrus Bouquins, 60 euros

  • Les contes, d’Andersen

La petite sirène n’est pas cet être lisse et passablement agaçant qui chante, aime la faune et la flore des océans, et finit par vivre son amour au grand jour. Nous ne cherchons pas à tout prix à briser les rêves des amateurs de dessins animés, mais il faut avouer que la cruauté de ce conte a souvent été passée sous silence. Oui, les amours impossibles existent, ce qui n’enlève rien à leur poésie et à leur beauté, et les contes d’Andersen en sont autant d’exemples.

La petite sirène
* Garnier Flammarion, trad. PG Le Shesnais, 4,90 euros