La fondatrice, Violaine Ricard

« J’ai fondé Graffigny par passion pour le mot juste et la parole claire, l’amour des belles choses et le goût de l’esprit. J’ai étudié longtemps la philosophie, me spécialisant peu à peu en politique et en rhétorique jusqu’au doctorat. J’ai ensuite continué à cultiver l’exigence de dire avec précision l’idée complexe, en devenant enseignante et, enfin, plume d’élus et de dirigeants.

 

Je vois mon métier, aujourd’hui, comme un service – celui de ciseler le verbe et de manier les outils actuels, de manière à rendre la pensée toujours plus intelligible – celle des grands auteurs que j’enseigne comme celle des personnalités et des projets que j’accompagne. »

 

Violaine Ricard, Fondatrice

 

 

Françoise de Graffigny

En choisissant « Graffigny » comme identité professionnelle, nous nous tenons dans le sillage de Françoise de Graffigny, une femme de lettres, libre et engagée, une des grandes figures du XVIIIe siècle. Née à Nancy en 1695, elle s’installe à Paris à la mort de son mari et  fréquente les mêmes salons que Marivaux, Rousseau, D’Alembert et Diderot. 

 

Françoise de Graffigny commence alors à écrire « quelques modestes essais » qui firent rapidement fureur. Parmi ses textes les plus remarquables, il faut lire son essai De la réunion du bon sens et de l’esprit (1744), Les Lettres d’une Péruvienne (1747) son grand succès, et les quelques 2 500 lettres échangées avec les grands de son siècle, dont Voltaire et sa maîtresse Emilie du Châtelet.

 

Impressionnés par la diversité de son oeuvre, son esprit vif et son humour, nous avons voulu, en toute modestie, placer notre entreprise sous son éminent patronage. 

Françoise de Graffigny